Elevages daims région Nouvelle-Aquitaine en Lot-et-Garonne (47

Clos de Cantelauzette - Parc aux Daims

- Le parc aux daims du Clos de Cantelauzette, est né d'une passion de Pierre Rinaldi pour ce cervidé. Cette incroyable aventure débute au pays du pruneau, en 2004, dans le Lot-et-Garonne (47), région Nouvelle-Aquitaine, à Allez-et-Cazeneuve.

- Pierre, ancien président du club du Twirling Club de Sainte-Livrade, décide de se lancer dans l'élevage de daims. L'acquisition de trois superbes animaux, un beau mâle, Léon, accompagné de deux magnifiques femelles (daines) Léa et Léone, s'installent fébrilement dans un enclos aménagé avec rigueur dans sa conception, mais avec beaucoup d'attention dans ses moindres détails.

- Aujourd'hui la harde est composée de onze daims, dont sept daines. Trois faons nés en mai sont jalousement veillés par les daines. Tout est calme et serein au Clos de Cantelauzette. Le roi Léon veille, et de cela personne ne peut en douter.

 

Le retour de Léon

 

- Après une série de photos organisée par la société Fauna & Films installée à Villemer, au profit d'une publicité, qui sera prochainement diffusée sur des chaines de télévision française. Léon est de retour après une absence d'une petite semaine.

- Léonardo le deuxième mâle et fils de Léon avait la harde sous sa protection. Forcé de constater que tout se passe très bien et même mieux que lorsque Léon est là. Les repas se prennent dans une atmosphère plus détendue.

- Le premier contact avec Léonardo fut un joli combat au milieu de l'enclos, sous les yeux inquiets des femelles et des faons apeurés.

Elevage de daims en Nouvelle-Aquitaine

QUELQUES PRECISIONS

 

- L'espèce est identifiable par sa tailles d'environ 1,50m de long. Hauteur au garrot 90 cm, pour un poids qui varie de 30 à 80 kg. Son pelage brun, roux fortement taché de blanc. Les mâles portent d'impressionnants bois palmés, qui tombent tous les ans fin avril. Les bois repoussent en une centaine de jours, revêtus de velours, et meurent deux mois plus tard en juillet. Le daim se frotte la tête contre les arbres. La plupart d'entre eux, mangent le velours transformé en lambeaux, au fur et à mesure qu'il se détache.

- Cet herbivore consomme, des graminées et autres plantes, herbacées sauvages et cultivées feuillage, écorces, fruits, graines, mais, pain dur. Selon les saisons, ils complètent leurs menus.

- La longévité du mâle est de quatorze ans et de seize ans pour la femelle.

LA REPRODUCTION DES DAIMS

 

- L'âge de la maturité sexuelle du daim est pour la femmele entre quatre et cinq ans, et pour le mâle de cinq à six ans. Le daim brâme à l'automne. La saison de reproduction dite également le rut se déroule durant le mois d'octobre. La gestation dure 235 jours, et rarement plus d'un petit par portée.

- Les mâles se battent pour les daines réceptivement pendant deux semaines. Ces derniers n'ont que trente six heures pour féconder les femelles. A l'issue de leur combat, il arrive que deux mâles ne puissent se démêler de leurs bois, dans ce cas tous les deux meurent de faim.

- Les vainqueurs rassemblent un groupe d'environ trente à quarante daines, et s'accouplent avec toutes celles qui sont en chaleur. Les faons naissent à la mi-juin. Après une gestation de huit mois et demi, ils peuvent se tenir debout vingt minutes après la naissance et têter dix minutes plus tard. La mère cache son faon jusqu'à ce qu'il soit capable de la suivre correctement, et reveint toutes les deux heures pour le nourrir. Le faon reste avec sa mère jusqu'à la prochaine naissance, puis elle le chasse.

Merci de me contacter pour tout renseignement complémentaire

 

- Pierre au : 06.40.34.32.30

 

- Courriel : josette.rinaldi@orange.fr

© 2017 Clos de Cantelauzette Tous droits réserves Réalisation Pihéclan